A Ségou, un Noël très … apicole … et bogolans …

Cette  année,  au  Mali,  à  Noël,  nous  avions  4  jours  chômés  consécutifs.  Ce  fut  pour  nous  l’occasion  de  changer d’air, et  de  nous  rendre  à  Ségou,  à  200 km  de  Bamako,  chez  Mohamed,  le  grand  frère  de  mon  épouse  Fatou,  directeur  régional  de  la  société  d’Energie (EDM).  Mais  nous  sommes  allés  de  surprise  en  surprise  ..

Cela  a  commencé  par  la  visite  des  environs  de  Ségou,  parmi  lesquels    :

–  le  village de  Da Monzon ( et sa tombe )

–  le  village de  Sékoro  :  le  village  « Ségou »  d’origine,  avec  sa  première  mosquée,  son  premier  puits    … et  aussi  son  chef de village  qui  se  contente de recevoir 1000 C-CFA si vous êtes africain, mais qui  « exige »  5000 F-CFA  si  vous  êtes  blanc  … geste  peu  apprécié,  y  compris  de  la  plupart  des  maliens  ..

Nous  avons  aussi  visité  un  atelier  magnifique  :  atelier  SENOBLE,  fabrication de  bogolans,  tous  plus  jolis  les  uns  que  les  autres .. et nous  allons  vous  en   donner  un  aperçu  .. ce  serait  trop dommage  de  s’en  priver  …  l’artiste  du  lieu,  Sékou,  nous  ouvre  ses  ateliers  …  regardez  …

F-A02

mais  aussi   :

F-A04num2- 041
num2- 040num2- 045

et  encore  ce  futur  chef  d’oeuvre  destiné  à  un  client  allemand  :

F-A01avec  un  petit  air  de  Vasarelli  ..?…  je  veux  le  même  …

vous  voulez  en  savoir  plus  :  www.soroblecentre.com/fr/

et  lorsque  nous  passions  à  la  caisse  pour  payer  nos  achats,  nous  apprenons  que  les  artistes  du  lieu,  deux  frères,  sont  aussi  apiculteurs  amateurs  .. et leur  papa  n’est  rien  d’autre  que  le  président  de  l’association  régionale d’apiculture  … ni une ni deux : on appelle  le  papa  :   » .. j’arrive  » .. dit-il  .. et voilà  une  nouvelle  journée  qui  commence  …

F-A05de  droite  à  gauche  :  l’artiste  (Sékou COULIBALY),  mon épouse  Fatou,  moi-même,   et  le  papa  de  Sékou.

nous  décidons  de  passer  la  matinée  du  lendemain  entre  apiculteurs  ….

D’abord  on  visite  le  bureau  du  boss :  Bankouman  COULIBALY … devant sa ruche  kényane ..

J-B03

puis  son  menuisier  qui  fabrique  les  ruches  kényanes …  son  forgeron  …

J-B04J-B05

et  sa  responsable  de  production  :  mise  du  miel  en  bidons,  fabrication  de  crèmes  et  savons  à  base  de  miel, …

J-B06

Mon  épouse   Fatou  passe  une  commande  colossale,  Soline  notre  stagiaire-photographe  en  fait  autant …

Fatou   me  dira  que  tout  est  super  bon  pour  la  peau,  … c’est  sans  doute  vrai .. MAIS …  le  miel  que  je  goute  a  un  très  sérieux  arrière  goût  de  savon  …   hygiène ..?..  mélange  et  non  exclusivité  d’usage  des  ustensiles ..?..  je  ne  sais,  mais  on  peut  mieux  faire  … un peu  de  rigueur  ne  nuirait  pas  .. un peu  d’hygiène  aussi …  de  moyens  également  …

le  Boss  veut  mieux  travailler  :  il  est  convaincu  depuis  longtemps  qu’il  lui  faudra  passer  des  ruches  kényanes  aux  ruches  Simplex, (nos  ruches  dites  « Dadant »  tropicalisées …),  et  du  matériel  de  miellerie  professionnelle  …  qu’il  faudra  une  aide  de  l’état  pour  structurer  la  profession,  aider  à  former  des  artisans  qui  sauront  alors  tout  fabriquer  au  Mali,  avec  des  normes  ou  règles  précises  de  qualité …  etc ..  Il  propose  qu’une  collaboration  avec  Tapama  s’impose   ..  ne  serait-ce  pour  information  mutuelle  …

J-B02

on  en  discute,  et  on  va  y  réfléchir  :  « Bankouman,  c’est  promis  …!…

on  ne  peut  pas  laisser  une  association  de  4725  apiculteurs  sans  rien  faire  ...

je  vais  tout  faire  pour  faire  avancer  les  choses ... »

Post Scriptum : une autre  association  d’apiculteurs  maliens,  sur  Bamako (ADAM),  visitée  quelques  jours  plus  tard,  par  hasard  également,   qui  a des contacts avec d’autres  structures  apicoles  maliennes ( Koulikoro,  Dioïla, ..)  évoque  la  même  problématique :   besoin  d’organiser la profession,  aide  de  l’état,  former des artisans, … etc ..